Ascenseurs Saulière - logo
Vous êtes ici : Les actualités > Comité interministériel du handicap : y a t'il des avancées ?

Comité interministériel du handicap : y a t'il des avancées ?

Publié le 10-12-2019

Ascenseurs Saulière - Comité interministériel du handicap : y a t'il des avancées ?Confronté dans notre métier a la question du handicap, Saulière profite du 3ème Comité interministériel du handicap (CIH) a eu lieu ce mardi 3 décembre pour tirer à nouveau la sonnette d’alarme. L'État depuis la promulgation de la loi sur le handicap de 2005 a du mal à respecter ses engagements sur l'accessibilité des lieux publics aux personnes handicapés.

La Conférence nationale du handicap (CNH) initialement trisannuelle n’a plus eu lieu depuis 2016 et sa date est aujourd’hui reportée au 11 février 2020. L’obligation d’accessibilité aux établissements recevant du public et à tous les transports publics initialement fixés à 2015 a été de nombreuse fois repoussée et le problème est loin d’être réglé. Dixit les dossiers Ad’AP et SD’AP qui sont des dispositifs destinés à faire appliquer cette loi, dont les derniers dépôts ont été autorisé jusqu'au 31 mars 2019 avec 4 ans de retard.
Il n’est pas étonnant qu’en mai dernier de nombreuses personnes en situation de handicap se soient exprimées dans la rue pour pointer le grand décalage entre les promesses et la réalité sur le terrain.

Tout n’est pas totalement négatif néanmoins, car derrière ce retard le problème se résorbe peu à peu. De plus les annonces du comité interministériel de ce 3 décembre, sont des signes positifs.
Notamment sur la volonté affichée de « déployer à grande échelle le logement inclusif », pour faire face au problème d’accessibilité dans les logements. Dans le détail, cette forme d’habitat «regroupé», située en cœur de ville dans un environnement adapté et sécurisé, offre à chacun de ces occupants la possibilité de vivre dans des espaces privatifs, tout en partageant des espaces communs. Ce nouveau logement a pour avantage de prendre en compte directement les contraintes liées au handicap au travers d’un cahier des charges précis d’aménagement à respecter.
L’amélioration de la qualité des transports sur les territoires est aussi une priorité affichée avec un meilleur accompagnement des interlocuteurs publics locaux pour accélérer la mise en œuvre.

Avec ces nouvelles ambitions le gouvernement semble vouloir donner une impulsion pour rattraper ce retard. Nous espérons que rapidement l’accessibilité des lieux publics et des lieux privés s'améliore. De notre côté nous continuerons à rester vigilants pour vous tenir informé des évolutions.